Côte Est du Sri Lanka : Trinco, Batticaloa et Arugam Bay

Trincomalee

Plage d'Uppuveli, Trincomalee

Plage d’Uppuveli

« Trinco », comme est souvent appelée, est une ville portuaire de la côte Est du Sri Lanka, où prédomine l’ethnie Tamil. Connue principalement par ses plages, Uppuveli et Nilaveli, Trinco n’est pas encore devenue un endroit trop touristique.

J’ai fini par changer de plans et faire un détour pour y aller avec Anne-Sophie et Moritz, rencontrés à l’auberge à Sigiriya. On est resté dans un hôtel face à la mer à la plage de Uppuveli. “Farniente” le reste de la journée. Et la suivante…

Le troisième jour, on a visité le temple hindou et fait une petite balade sur la plage, histoire de voir l’autre côté. Le soir, il n’y avait pas grand-chose à faire, l’endroit est très calme. Il y a juste un bar/restaurant au bord de la mer avec de la musique (très forte) et un dj, le Fernando’s. On a acheté quelques bières et s’est posé à la plage à côté du bar.

Temple hindou, Trincomalee

Temple hindou à Trinco

Ce que j’ai plus aimé c’est, sans doute, chiller à la plage et manger au Rice ‘n’ Curry, un petit restaurant / buffet à volonté qui faisait les meilleurs repas du coin. Le paradis des veggies ! D’ailleurs, la nourriture au Sri Lanka est très végétarienne, avec beaucoup de légumes cuits délicieux avec ses sauces. Et, bien sûr, de tonnes de riz.

Batticaloa

Batticaloa, Sri Lanka

Une partie d’un temple renversé par le tsunami

Entre l’Océan indien et le plus grand lagon de l’est du Sri Lanka, Batticaloa est plutôt un endroit pour se détendre. Avec Anne-Sophie (la même de Sigiriya et Trinco), on s’est logé à un resort au bord du lagon, avec une super piscine et entouré de vert.

On s’est baladé dans la ville à vélo, autour du lagon, sans oublier de voir le marché public un dimanche. Nous avons vu une cérémonie particulière de la « Notre-Dame du Bon Voyage », où plusieurs bateaux circulaient autour d’un principal qui se trouvait au milieu, tout décoré, avec une image de la sainte. Et aussi, le fort hollandais et un temple renversé par le tsunami sur la plage.

Arugam Bay

Arugam Bay

Coucher du soleil à Arugam Bay

J’arrive à un hostel good vibes à la Baie d’Arugam, avec plein de planches de surf partout, un personnel et des guests chaleureux. Pas mal d’hôtes décident d’y rester plus longtemps que prévu, en prolongeant leur séjour dans cette « grande communauté ».

Mon séjour consistait basiquement à aller la plage, manger ou simplement, boire des bières à l’auberge, souvent entourée de 15 ou 20 personnes…

L’endroit est plutôt un spot de surf, qui n’était pas très recommandable aux débutants, à mon avis. Il n’y a pas grand-chose à faire à part aller à la plage. Notre coin préféré était un bar/surf camp « pied dans le sable », avec des hamacs, des transats, des arbres. Je suis devenue forte en slackline (il y avait un là-bas), après avoir passé l’après-midi à essayer d’aller d’un cocotier à l’autre.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s