Vallée de Katmandou : Histoire et Culture Népalaises

La Vallée de Katmandou, au Népal, est considérée Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO et est formée par les anciennes villes de Katmandou, Patan et Bhaktapur.

Katmandou, la capitale

Temple Swayambhunath

Cérémonie dans le temple Swayambhunath, Katmandu

Dans la poussiéreuse et bruyante capitale du Népal, Katmandou, on voit des traces de la destruction causée par les séismes récents et des gens qui portent des masques dans les rues ou qui couvrent leur bouche et nez avec un mouchoir.

On voit les collines qui entourent la ville et de différents temples bouddhistes et hindous. Les gens sont adorables et toujours prêtes à aider. Les vaches circulent librement dans les rues ou où elles le souhaitent. Il est aussi facile de voir des singes sur les arbres ou les câbles d’électricité et de téléphone.

Malgré cette ambiance un peu chaotique, on peut ressentir une atmosphère « peace and love » dégagée par les locaux et ses « Namaste » souriants, prononcés aussi souvent qu’un « salut » ou un « bonjour ».

Lieux visités dans la capitale :

  • Swayambhunath : le plus ancien temple bouddhiste au Népal, fondé au 5e siècle. Les yeux sur la structure cubique représentent la Sagesse et la Compassion, ceux de Bouddha qui regardent dans les quatre directions ;
  • Pashupatinath : temple hindou où l’on peut observer plusieurs cérémonies de crémation au long de la rivière ;
  • Bodhnath : stupa où je suis allée me promener en fin de journée pour profiter de l’atmosphère qu’y règne juste avant le coucher du soleil. Des moines, des croyants et des touristes y circulent ;
  • la ville de Patan:  ancienne ville royale, très affectée par les séismes, Patan conserve son charme malgré ses plusieurs temples en reconstruction.

Bhaktapur et le Nouvel An Newari

Tihar, Bhaktapur

Tihar ou Dipawali, nouvel an Newari

Bhaktapur est considérée la capitale culturelle du Népal. L’héritage Newari, une des castes népalaises, peut être aperçue dans les arts, l’architecture, la mythologie et la culture. Le yaourt Juju Dhau, la poterie et l’artisanat sont quelques spécialités locales.

À Bhaktapur, plusieurs festivals traditionnels ont lieu tout au long de l’année et j’ai eu la chance de voir le Tihar, qui dure 5 jours.

Le Tihar ou Dipawali, la fête des lumières, marque la nouvelle année pour les Newars. On honore les corbeaux, les chiens, les vaches, les taureaux… et aussi les frères, en leur mettant des colliers de fleurs. Le soir, ils allument des bougies, des lampes à huile et décorent leur maison avec toute sorte de lampes et dessins de fleurs sur le sol, pour inviter Laxmi, déesse de la fortune, chez eux.

Autour de Bhaktapur :

  • Nagarkot : à 2200m d’altitude, c’est un endroit proche de Bhaktapur d’où on peut admirer une grande partie de la chaîne de l’Himalaya, le mont Everest inclus. J’ai pris le bus local pour aller tenter ma chance. Mais… malgré un temps ensoleillé, il y avait beaucoup de nuages, ce qui cachait les montagnes les plus hautes ;
  • temple Namo Bouddha : petite randonnée de 3h depuis Dhulikhel jusqu’au temple avec vue sur les montagnes.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s