Voyage de Deux Semaines au Cambodge

Le Cambodge, pour moi, vaut le détour spécialement pour deux endroits : Siem Reap, où se trouvent les ruines de l’ancien Angkor, et Kampot, au sud du pays. La capitale, Phnom Penh, vaut aussi la visite pour comprendre un peu l’histoire récente du Cambodge et le terrible génocide qui a dévasté le pays à la fin des années 70.

Ruines de Angkor, Cambodje

Une partie des ruines d’Angkor

Mon itinéraire de deux semaines :

  • Kratie
  • Siem Reap / Angkor
  • Battambang
  • Phnom Penh
  • Kampot
  • Kep

Kratie

La ville paisible, au nord du pays, se trouve au bord du Mékong et est connue par les dauphins de l’Irrawaddy, une espèce rare d’eau douce.

Balade à vélo sur l’île de Koh Trong avec deux français que je connaissais de Paris. En fin d’après-midi, on est allé voir les dauphins. Une heure de bateau aussi “relax” qu’on était en train de s’endormir. Les dauphins aussi avaient l’air très zen et nageaient lentement. Il n’y avait pas grand-chose à faire/voir à cet endroit, un jour suffit largement.

Siem Reap / Angkor

Angkor est un site archéologique au milieu de la forêt, près de Siem Reap, considéré patrimoine mondial de l’UNESCO. Le parc regroupe les ruines, sculptures et canaux de l’une des anciennes capitales de l’Empire Khmer, entre les IVe et XVe siècles. C’est là où se retrouve le célèbre temple Angkor Vat, symbole du Cambodge, représenté sur le drapeau national.

On s’est réveillé à 4h du matin pour voir le lever du soleil sur l’Angkor Vat, comme des milliers de touristes. Mais la journée a commencé bien nuageuse et annonçait beaucoup de pluie. À l’arrivée du temple, on s’est assis au bord du canal pour éviter les masses qui se dirigeaient vers le temple. Le reste de la visite s’est passé à vélo sous la flotte, mais cela a valu la peine ! L’endroit est impressionnant, surtout ses ruines envahies par des arbres.

Siem Reap, la ville où se situe Angkor, est animée avec ses marchés nocturnes, sa rue des pubs et ses massages à chaque angle.

Battambang

Train de bambou

Le “train de bambou” de Battambang

Battambang est la deuxième ville du Cambodge et se trouve à l’ouest du pays, à la frontière avec la Thaïlande. J’y ai rencontré une Allemande qui voyageait seule aussi et on a décidé de faire un tour organisé qui allait nous emmener au “bamboo train”, au “green lake” et à la caverne des chauves-souris.

Le train de bambou, utilisé pour transporter les travailleurs des rizières à la base, est devenu une attraction touristique. Le voyage est très court, dure 1h aller-retour, grand max, avec une pause. Le paysage est joli, mais je n’ai pas trouvé que ça valait vraiment le coup. C’est un peu un “attrape-touriste” et cela a perdu son authenticité.

Ensuite, on est allé chiller au lac vert (“green lake”), un lac artificiel. En fin d’après-midi, direction Phnom Sampeu, une montagne qui renferme une grotte tristement baptisée le “killing cave”, utilisée pendant le régime des Khmers Rouges pour tuer des milliers de cambodgiens. En remontant la colline, on voit aussi une pagode avec une belle vue.

Après le coucher du soleil, c’est le moment où les chauves-souris sortent toutes de la caverne, “bats cave”, à la recherche de nourriture. C’est impressionnant la quantité qui vole en bande !

Phnom Penh

Palais Royal de Phnom Penh

Palais Royal de Phnom Penh

De retour à la capitale, j’ai visité le camp Choueng Ek où de milliers de cambodgiens ont été tués pendant la période des Khmers Rouges (1975-79), sous l’ordre du communiste  radical Pol Pot. Triste page de l’histoire du pays. La visite, qui inclut un audio-guide, est émouvante et on ressent une atmosphère pesante, malgré l’endroit qui ressemble à un grand jardin.

Plus tard, je suis allée me balader vers le Palais Royal et le River Side, au bord du Tonlé Sap. Et, à ma surprise, je me retrouvais encore une fois au début d’une célébration locale, le “Water Festival”.

La foule, des tuk-tuks, des vendeurs ambulants, des panneaux lumineux gigantesques et des feux d’artifice marquaient le début des festivités.

Kampot et Kep

Coucher du soleil à Kampot

Le coucher du soleil dans l’agréable Kampot

Kampot est une petite ville du sud, connue mondialement par son poivre, considéré le meilleur du monde. L’endroit parfait pour se reposer et recharger les batteries.

J’ai fait une balade à vélo au long de la rivière et je me suis perdue dans le grand marché local. Plus tard, j’ai pris un bateau pour aller voir le soleil se coucher derrière le mont Bokor et voir des “fireflies”. Par contre, ces lucioles avaient l’air d’être plutôt des petites lampes led posées sur un seul arbre…

Après deux jours à Kampot, je suis allée à Kep pour y rester un jour et profiter de la plage. Mais, je n’ai pas aimé ce coin. Beaucoup de monde, sale, la plage n’était pas grande chose.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s